statue africaine – art africain

Les statues africaines

La sculpture est une activité pratiquée par la quasi-totalité des sociétés du Burkina; au nombre des groupes ethniques qui sculptent des statues, on peut entre autres évoquer les lobi, les Dagara, les Gan, les Birifor, les Kurumba, les Mooséé, les Bwaba, les Léba, les Nuna, les Winiéma, les Kassena, les Bobo, les Senoufo, les Tusyan, les San.

burc12a.jpg

danse Bobo

 

 

Les stèles funéraires du nord du BurkinaOn les trouve en région kurumba où les tombes des chefs sont indiquées par des stèles qui le plus souvent représentent des femmes stylisées. L’esprit du mort habiterait la stèle qui reçoit des sacrifices afin de nourrir l’esprit du défunt. La stèle rehausse le prestige du chef.

Les statues d’ancêtres culte des ancêtres

La figuration des ancêtres sous forme de statues sculptées est une pratique très ancrée dans ces sociétés où l’art est au service de la religion. et les ancêtres étant le passage obligé pour atteindre l’Etre Suprême (Dieu), il faut donc les matérialiser puis s’adresser à eux en premier lieu. Ces figures d’ancêtres sont anthropomorphes, elles existent chez les Moosé, les Lobi, les Dagara; les Birifor, etc. Pour les Moosé, ces statues symbolisent la présence et la participation des esprits ancestraux aux sacrifices. Chez les Lobi comme chez les Dagara et les Birifor la statue représentant un ancêtre est une effigie matérialisant un mort; certaines traduisent quelque peu le caractère ou les traits dominants du défunt qu’elles représentent.

Poupée Mossi
poupemossi.jpg

Les statuettes et objets de divination

En ces sociétés africaines, la divination est une pratique courante. Des esprits apparaissent à des hommes faisant d’eux des devins, ils manipulent les forces surnaturelles et ont le devoir de consulter les esprits pour lire le futur et résoudre des problèmes.

Le devin possède pour cela des objets sièges des esprits par lesquels il rentre en contact avec eux. Et parmi ces objets on retrouve un peu partout des statues et des cannes.

Le devin moaaga possède une statuette de pierre ou de bois qui le lie aux esprits qui lui ont enseigné la divination et donné un pouvoir magique. C’est aussi le cas des Tusyans et des groupes apparentés aux Sénoufo dont les devins pratiquent leur métier par l’intermédiaire de statuettes en laiton ou en bois. Les devins bobo utilisent divers objets parmi lesquels des statuettes et des cannes ornées de figurines anthropomorphes. Chez les groupes de populations désignées « Gurunsi » comme les Nuna et les Winiéma le devin a des statues en bois ou en bronze qui sont généralement anthropomorphes et des naturalistes avec les scarifications traditionnelles du groupe auquel le devin appartient. Il utilise en outre de longues cannes en bois ornées de figurines représentant les esprits. Les Bwa utilisent les mêmes types d’objets de divination que les Nuna et les Winiéma. Ils sculptent des statuettes qu’ils placent sur les autels dont les pouvoirs surnaturels peuventêtre manipulés par les devins au bénéfice des clients. Les devins Bwaba possèdent aussi des cannes dont l’extrémité est recourbée avec des figurines représentant les esprits. Parmi les objets de divination lobi, on note des statuettes anthripomorphes symbolisant une famille (homme, femme, enfant). Les poupéesElles semblent être propres aux Moosé. Toutes représentent des femmes avec des seins tombants. La tête formée d’un demi-cercle est une stylisation de la coiffure en crête. Les scarifications traditionnelles et parfois les traits du visage sont gravés sur les poupées. Elles reproduisent avec précision les traits physiques les plus importants de la femme moaga. Ces poupées qui sont d’abord des jouets de jeunes filles, permettent aux femmes d’enseigner à celles-ci comment s’occuper d’un enfant.

traditionnellearchitectureduneentremossi.jpg

Porte d’entrée « Mossi »

 

 

 

 

 

 


Symphony Kromatik |
ventdefeuprehistoire |
hedin adeline |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Maison Bleue à Dives sur...
| les bagues colorées de La P...
| CIRCUS MUNDI